La plaisanterie de Macron sur les migrants comoriens passe mal

Une plaisanterie d’Emmanuel Macron au sujet des bateaux « kwassa-kwassa », qui ne serviraient pas à la pêche mais à l’immigration des Comoriens, suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux depuis sa diffusion vendredi.

Le bon mot d’Emmanuel Macron sur les « kwassa-kwassa », ces frêles embarcations comoriennes, fait polémique. Une vidéo diffusée vendredi 3 juin sur TMC montre le chef de l’État en train d’échanger avec des officiels, lors d’une visite la veille au Centre régional de surveillance et de sauvetage atlantique (Cross) d’Étel (Morbihan). L’un d’entre eux évoque différents types d’embarcations : « Il y a des tapouilles et des kwassa-kwassa ». « Ah non, c’est à Mayotte, le kwassa-kwassa », relève alors Emmanuel Macron. « Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien, c’est différent », plaisante-t-il.

À propos admin